Reiki, Reikihô et Thérapie Bioénergétique : Définitions

REIKI, REIKIHÔ ET THÉRAPIE BIOÉNERGÉTIQUE : DÉFINITIONS

Bien que les termes Reiki, Reikihô ou Reiki Hô, et Thérapie Bioénergétique soient tous relatifs à la même énergie universelle ou cosmique, il est important d’en comprendre le sens précis pour pouvoir en faire la distinction.

 

Le Reikihô ou Reiki Hô, « Principe ou méthode de Reiki » (anciennement nommé -au 20ème siècle- et encore quelque fois aujourd’hui Reiki Ryôhô : « méthode thérapeutique par le Reiki ») peut être rapidement défini comme étant avant tout un chemin de développement personnel (et supra-personnel), et ensuite une voie thérapeutique ; par l’ouverture à l’afflux du Reiki et le rééquilibrage du flux de notre Ki.

L’état de santé et de bien-être qui en découle est la conséquence des effets des techniques et des pratiques du Reikihô, qui rétablissent l’équilibre et l’état énergétiques naturels et originels de l’être-humain, tant au niveau physique qu’au niveau psychique, en ré-alignant et unifiant le corps et l’esprit.

Le Reiki ou Ki sont des termes désignant l’énergie elle-même (l’énergie vitale en Japonais, nommée Prâna en Sanskrit, Chi ou Qi en Chinois, Wakan en Lakota, …).

Lire la suite

Évolution Personnelle et Transgénérationnelle

Évolution Personnelle et Transgénérationnelle

ÉVOLUTION PERSONNELLE ET TRANSGÉNÉRATIONNELLE


reussir-son-developpement-personnel

La Loi de l’Évolution Personnelle

Dans la logique, tôt ou tard dans l’existence de tout individu, des questions existentielles s’imposent à lui ; parfois de manière obsédante ou oppressante, surtout s’il n’arrive pas à trouver « ses réponses » ou à donner un sens à sa/la vie.

Cet état de stress stimule alors l’intérêt et le désir de plus en plus intense de s’en libérer, car à un moment ou à un autre il devient invivable, déstabilisant de manière croissante jusqu’à un point de rupture.

Ce point de rupture est l’annonce du changement ; car le fait de supporter et d’endurer l’inacceptable, l’atrophiant et le frustrant, a atteint ses limites.

Alors, une transformation des modes habituels de penser, de concevoir, d’exprimer et de se comporter s’impose.

C’est le fin d’un état de « résilience inconsciente » marquant le début d’une « prise de conscience ».

Lire la suite